La mythologie

Le culte de vharung

Nul ne sait comment Vharung a pris vie, ou si même un jour il est né. Il est le père de toutes les choses de ce monde. C’est un dieu puissant, doté de deux têtes, une à chaque extrémité de son corps, Bensvelk et Tisvelk. Ce dieu n’est qu’un observateur, il crée les choses, les laisse vivre et se nourrit de leurs expériences.

Il a une place fondamentale dans le culte de la mythologie des dragons, il est le père de tous les dieux.

Les dragons aiment s’attirer ses bonnes grâces, pour avoir une place à ses côtés, en respectant ses fils et le kahaazul, afin d’accéder au Lôngynch. C’est notamment lui qui a demandé à ses divins enfants de créer les premiers dragons sur chaque planète où il y a de la vie, pour les placer en observateurs de ces mondes.

Sur notre terre, l’ensemble des divinités ont choisi de créer quinze clans pour diviser la magie, et ainsi ne pas avoir de clan supérieur à un autre. Ce qu’ils ignoraient, c’est que Drauch, dans le processus de création des premiers chefs de clan, insinua en eux la méfiance.

Akuxas s’en aperçoit et décide de leur accorder une forme d’immortalité. Tel lès phœnix, ils renaîtront dans un œuf d’un des membres de leur clan avec leur conscience et leur expérience, afin d’apprendre de leur erreur et de s’améliorer sans cesse.

Cette attention n’a pas servi au début des âges. En effet, les chefs de clan, se méfiant les un des autres, se sont mis à se faire la guerre.

Celle-ci s’étala sur plusieurs générations, les chefs de clans réalisèrent tardivement l’influence néfaste de Draauch et l’importance du cadeau d’akuxas. À partir de cette révélation, une paix durable s’installa petit à petit. Ce fût l’âge de raison.

C’est alors que l’un des enfants du clan de Gemma eut un jour la visite d’une déesse : Alserha.

Ce jeune dragon se prénommait Zäbor, celui qui sait, il fut chargé d’écrire l’histoire de la création du monde et celle des dieux. Ce qu’il fait sans relâche. Il est aussi demandé d’écrire le kahaazul.

Une fois chose faite, il prôna la parole des dieux, il fut le premier et le seul prophète des dragons.

Tous les dragons de l’île se doivent d’étudier et d’apprendre ses enseignements, tout manquement, au devoir du kahaazul, peut conduire au bannissement du clan.

KahaAzul

Le kahaazul, littéralement vivre selon la voie, sous-entendu la voie menant au Lôngynch (paradis draconique), est un livre religieux draconique relatant l’histoire des dieux et le comportement à avoir pour entrer au Lôngynch.

Principe du Kahaazul :
– Le disciple doit aider les personnes en danger, la vie est précieuse.
– Le disciple doit protéger sa communauté
– Le disciple peut tuer si cela permet de sauver plus de vie et si cela n’enfreint pas les précédentes lois.
– Le disciple doit aider sa communauté, en lui apportant ce dont elle a besoin pour vivre.
– Le disciple se doit d’être honnête avec sa communauté.

Le Lôngynch

Le Lôngynch est un paradis pour les dragons ou autres races ayant respecté le kahaazul. Ceux qui ne l’auraient pas respecté disparaîtront dans le néant, leurs âmes digérées par Vharung lui-même.

Le corbeau est un animal sacré dans la culture des dragons, il est celui qui transporte les âmes des dragons jusqu’au Lôngynch.

Selon une croyance populaire, si la vision d’un corbeau apparaissait pendant les funérailles d’un défunt, il serait alors en route pour le Lôngynch.

Pour rejoindre le Lôngynch le plus rapidement, et selon le culte de Vharung, il est préférable de faire une crémation. Cela rend hommage au feu sacré, à l’origine du monde et purifie tous nos actes. On devient alors un esprit pur.

Il est possible, si l’âme n’a pas encore rejoint le Lôngynch, de l’appeler pour demander conseil.

Les portes du Lôngynch, l’âme du défunt doit gravir toutes les marches et y affronter tous ses actes qui pèsent sur sa conscience. Ce voyage est une épreuve de purification. Les corbeaux qui ont transporté les âmes les amènent au plus haut, suivant le poids des fautes non expiées entravant leurs ascensions.

Autres cultes

Sur l’archipel de Liber existent plusieurs autres cultes importés par d’autres races.

Cultes de Waetra

Le culte de Waetra est la religion principale des démons. Elle prône l’individualisme et la réussite par l’accomplissement personnel. Cette religion est devenue la ligne de conduite des démons, qui s’organise autour de cette philosophie. Selon certaines théologies draconiques, Waetra ne serait en fait que l’une des nombreuses fourberies de Draauch.

L’ancien culte

Certains démons ont gardé leur ancienne tradition. Elle consiste à invoquer d’anciens et puissants généraux démoniaques, devenus divins au fil du temps. Ce culte est minoritaire chez les démons. Contrairement au culte de Waetra, ce culte est donc polythéiste. Il prône le dévouement à son clan et à ses membres, mais aucune pitié aux personnes jugées indigne et faible.

Nouvel ordre

C’est une religion qui est basée sur la foi chrétienne importée par les humains sur l’île, avec toutefois des petites nuances. Notamment, l’incorporation dans ce culte de la magie des dragons. L’un des sacrements les plus importants, dans ce nouveau culte, est l’intronisation. Au passage à l’âge adulte, le croyant doit accomplir un exploit grâce à sa foi et à sa magie.

Cette religion a gagné beaucoup de fidèles, qui souhaitent ainsi imposer leur volonté et leur croyance aux autres clans et villes. La ville Oklata est, en majeure partie, dirigée par ce nouvel ordre et comporte de nombreux ordres religieux importants. Notamment un ordre des inquisiteurs garant du respect de leur foi et l’ordre des croisés représentant un groupe de fidèles armés et fanatiques. Ces hommes pieux luttent contre toutes formes d’hérésie.

Les autres cultes

Dans l’archipel se côtoient de nombreuses autres races qui se sont égarées ici. Chacune possédant ses propres rites et croyances. Ce melting-pot de croyances est plutôt minoritaire et discret.

Les runes

Contrairement au sort, la magie runique ne dépend pas de l’état de santé de son lanceur, si ce dernier meurt ou perd connaissance, la rune continue à fonctionner. Vu qu’elles sont liées aux objets, on peut facilement passer ce sort à une autre personne.

A l’instar des autres magies, la magie runique peut être sujette au contresort et à l’anti-magie.

Le culte de la lumière céleste

Ce culte a été créer suite à un schisme au sein du culte du nouvel ordre et des croisés. Ces fidèles suivent des principes d’aide et de protection en vers tous les clans et les races. Ils se veulent juste luttant contre toutes formes de mal dans ce monde.

Liber Chronicles

GRATUIT
VOIR