Les organisations

Les organisations

Les pôles de pouvoir

Avant l’arrivée des humains, tous les chefs de clans draconiques participaient au grand conseil situé dans la ville de Liber. Depuis leur arrivée et la zizanie que les humains ont semée, les clans de dragons s’organisent sur ce système :
– Un chef de clan : qui dirige la vie politique et militaire de la cité.
– Des généraux : qui aident à la vie politique, mais aussi qui dirigent les armées
– Les commerçants et diplomates : qui sont chargés de conclure des affaires et de trouver de nouveaux alliés.
– La classe religieuse (détaillée un peu plus loin)
– La classe ouvrière : elle bénéficie de protection et de tout le soutien des autres classes

Pour les démons, leur organisation est simple :
– Un chef tout puissant, qui est généralement celui qui a réussi à prendre le pouvoir par la force
– Des généraux pour diriger les différentes troupes et généralement prétendant au trône.
– Des soldats et travailleurs à son service.
– Des esclaves, majoritairement prisonniers de guerre.

Concernant les humains : le roi au pouvoir est Charles Griffon, un ancien noble français déchu qui durant la traversée s’est proclamé roi. Il est de nature mégalo et imbu de sa personne. Pour le reste, cela s’organise de cette façon :
– Une classe noble : elle dispose de privilèges et de nombreux pouvoirs, elle tire sa richesse de taxes, ses nobles sont généralement d’anciens commerçants. C’est une classe privilégiée. On est né noble, on ne le devient pas, sauf dans de très rares occasions.
– Les chefs religieux : qui ont une grande fortune et un puissant pouvoir de persuasion
– Les chefs militaires : qui ont une bonne fortune et un pouvoir militaire
– Les grands commerçants et la classe bourgeoise : moins riches que les nobles, mais restent très influents.
– Les commerçants et les artisans : classes travailleuses de classe moyenne.
– Les paysans : classe plus pauvre, correspond à la majeure partie des campagnes.
– Les gueux et mendiants : classes miséreuses, contrairement aux clans dragons, elles ont de grandes différences de train de vie dans la société humaine.

Les contres pouvoirs

Chez les dragons, quelques fanatiques prêchent la parole d’exterminer tous les humains et les démons, mais cela reste des cas isolés.

Chez les humains, la classe noble souhaite faire un coup d’État. Mais, ils ont trop peur des représailles. Toutefois, des groupes de brigands ou des groupes sectaires émergent. Ils ont pour but d’amasser un maximum de richesse et de pouvoir.

Pour les démons, le chef de clan doit toujours affirmer son autorité, sans quoi ses vassaux se feront un plaisir de le renverser s’il le juge trop faible pour gouverner.

Idéologie

Pour les dragons, qui vivent dans une société communautaire, la vie s’organise autour de l’aide aux autres et principalement à ceux de son clan. Ils comptent les uns sur les autres pour vivre. Le chef de clan étant là pour organiser et rendre justice. Les dragons sont des plus égalitaires, il est impossible pour eux de laisser pour compte un individu. Ils sont très solidaires. Les dragons ne peuvent prétendre à un pouvoir sur l’autre, cela entraîne souvent un respect important à l’autre et à la tradition du clan, souvent au détriment de leur propre intérêt, l’intérêt du bien commun étant fortement mise en valeur. Le chef de clan est garant de l’unicité du clan et de son organisation.

Les renégats : ils existent des petits groupes de dragons ayant rejeté les principes de Vharung. Certains sont devenus mercenaires, corrompus par l’argent, d’autres adorateurs de Waetra ou baphomet, suivant les différentes sectes. Cela reste toutefois des cas marginaux.

Les humains vivent dans un état oligarchique, sont dirigés par des classes bien précises. Chacun à son rang et ses obligations. Ils sont opportunistes et profitent des différents conflits pour s’enrichir, en tout cas pour les classes dirigeantes.

Pour les démons, qui suivent des lois tribales, ils possèdent des droits naturels (droit de se nourrir, de se défendre contre autrui, etc.) et une liberté innée (caractérisée par une absence de contraintes externes). Les démons sont la race qui est la plus affranchie d’obligations. Leur chef qui s’est généralement instauré par la force, les dirige par la crainte. Mais les subordonnés peuvent à tous moments déserter ou se rebeller à leurs risques et périls

Plus un démon gagne en mérite, plus son chef lui attribuera de faveur et de pouvoir. Le but d’un démon dans sa vie est de satisfaire ses besoins et ses envies. Leur dieu Waetra prône l’individualisme et la méritocratie, la réussite par ses propres moyens, à prouver sa valeur, mais souvent les démons s’organisent en groupe pour avoir plus de chance d’atteindre leurs objectifs.

Les convertis : Une petite communauté de démon, dans le village de MacooThur, vit convertie à la foi de Vharung. Ces démons vivent ainsi en paix avec les dragons et se battent aussi contre leur ancien clan.

Les pouvoirs politiques

Depuis quelques années, les différents clans de dragons se font la guerre, pas de manière permanente, mais plus par des batailles d’opportunités ou d’intérêts, à l’instar de la guerre de cent ans. La ville de Liber quant à elle reste pacifique et la vie y est presque paisible.

Les humains, quant à eux, utilisent leurs savoir-faire et leurs mains d’œuvres pas chers pour fournir en armes les clans de dragons, mais parfois aussi pour les influencer politiquement.

Les démons profitent de la situation pour piller les ressources dont ils ont besoin pour leur monde. Une minorité d’entre eux, ont choisi de s’installer à Liber, dans un petit village du nom de MacooThur, convertie à la religion de vharung.

Les pouvoirs religieux

Dans les clans dragons, le pouvoir religieux est important. Il n’existe que le culte de Vharung. Les prêtres prêchent la parole des dieux. Chaque ville a, par contre, différentes manières de rendre hommage aux divinités. Vharung, étant leurs dieux, préconise le partage et la paix. Mais autorise l’usage de la force pour se défendre, seulement si toutes les solutions pacifiques ont été écartées. Certains prêtres ont transformé cela en croisade et guerre sainte, mais ils restent marginaux et peu influents.

Dans la ville humaine, deux religions se font face : le christianisme et le culte de Vharung. Chacune avec leurs adeptes et leurs influences. La religion christianisme fait un peu la chasse aux adeptes de Vharung. Sans pour autant la déclarer officiellement. Depuis peu, une secte, dédiée au culte de baphomet, influence aussi les villes humaines. Elle a pour but l’accomplissement de la destruction, et généralement composée de fanatique.*

Les croyances du christianisme ont été un peu chamboulées par la découverte de ce monde et de cette magie. Un nouvel ordre fut alors fondé, promouvant les valeurs du christianisme en incorporant leur propre magie, souvent dérivée de celle des dragons. Ce mouvement gagne en importance dans les villes humaines et souhaite imposer leur dieu unique aux dragons.

Pour les démons, le culte de Waetra prédomine. C’est un dieu unique qui demande que seuls les plus forts survivent. Son culte est de nature violente et sanglante. Il existe aussi l’ancien culte. C’est le conflit entre l’ancien culte et le culte de Waetra qui a détruit le monde des démons.

L’état technologique

La technologie est à un niveau équivalent aux technologies du Moyen Âge en Europe. La magie permettant de créer des exploits que les Européens ne pouvaient faire. Certaines villes ont une culture et une technologie différentes en fonction de la manière de vénérer Vharung.

L’éducation

Pour les dragons, une éducation est obligatoire jusqu’en âge d’être capable de combattre ou de travailler. Ils apprennent l’écriture, les maths, l’histoire, la géographie et le culte de Vharung.

Chez les humains, seuls les nobles, la classe bourgeoise et religieuse disposent de cette éducation.

Pour les démons, cela reste exclusivement une éducation militaire et la vénération du dirigeant.

Les sectes

La secte de Waetra

La secte de Waetra est la plus puissante des organisations criminelles de tout l’archipel. Son réseau s’étend dans de nombreuses sphères dans tous les clans. Elle a pour but le pouvoir et l’enrichissement. Pour ce faire, elle possède de multiples activités :
– Trafic de parchemin magique
– Trafic de drogue
– Traite des Blanches
– Racket
– Les prêts à taux usurier
– Les paris clandestins
– L’escroquerie financière
– La prostitution
– Les assassinats
– Les cambriolages (œuvres d’art)
– La contrebande d’alcool
– Les braquages
La secte possède notamment plusieurs repères dans différentes villes, qui prennent l’aspect de magasin anodin. Elle a eu à sa tête plusieurs dirigeants, Ivan, Poltov, etc. Mais le plus terrible de tous est sans doute Theod Grimren, un psychopathe aux tendances meurtrières. Cet alchimiste s’est spécialisé dans la fabrication de bombes de toutes sortes. Il aime les faire avaler à ses victimes pour se délecter de leurs détresses.

La secte de Baphomet

Ces personnes sont adeptes d’un dieu maléfique, Baphomet, mélangeant d’anciennes croyances païennes au culte de Waetra, ils pratiquent les arts de la magie noire. Ceux sont plus souvent des humains ou des démons extrémistes, ne reculant devant aucuns obstacles, quitte à se sacrifier, pour la gloire de leur dieu.

La secte de Polkridac

Littéralement « Punir les mauvais », cette secte est constituée uniquement de dragons, qui souhaitent exterminer et expulser les humains et autres races de l’archipel, les jugeant responsables de tous les maux de l’île.

La secte vaudou

Cette secte récente, crée par un mage, est en pleine croissance. Elle est très agressive et très influente. Pour cela, elle est traquée par les autorités pour mettre un terme à leur agissement.

Liber Chronicles

GRATUIT
VOIR